ELLE RAMPE

Il y a 3 mois, j’apprenais à me mettre sur le ventre et je me déplaçais de gauche à droite en me retournant. 
Depuis ce week-end, j’avance, je recule, je vais à gauche ou à droite. Bref, je rampe ! 

C’est non sans fierté que nous constatons que le petit Chaton se déplace comme une grande ! En prenant appui sur ses bras et en poussant sur ses genoux, ce petit bout de chou de bientôt 9 mois peut maintenant jouer les explorateurs et partir découvrir le monde qui l’entoure.

A commencer par le salon... il suffit de la laisser 2 minutes seule sur le tapis ou le carrelage pour qu’elle se rende dans les moindres recoins de la pièce de vie. Armoire, canapés ou encore fauteuil, chaque élément de la pièce est pour elle une nouvelle découverte, un objet qu’elle n’avait jamais connu auparavant. Sa curiosité la pousse à toucher à tout, à aller jouer avec le pied du canapé, essayer de chopper les objets posés sur le plateau de la table basse... iPad, magasines, journaux, cigarette éléctronique sont maintenant à portée de ses petites mains et donc de sa bouche... il va falloir faire gaffe ! 

Il y en a un autre qui va devoir faire gaffe également. Elliot, notre Jack Russel de 10 ans son aîné, fait aussi parti des meubles et, au même titre que l’iPad, doit faire attention à ce petit Indiana Jone en culotte courte. 
Il faut la voir essayer de lui chopper la queue, tirer sur ses long poils blancs et roux, attraper et jouer avec sa balle... mais Jack l’arnaque n’est pas prêteur et a vite fait de grogner et montrer les crocs pour exprimer son mécontentement à Dora l’exploratrice. Pour cette raison, il est impossible de les laisser tous les deux sans surveillance, un accident pourrait très vite arriver et je ne vous cache pas que cela nous oblige à redoubler de vigilance à chaque instant. 

Cher Elliot, cher Chaton, à partir d’aujourd’hui vous allez devoir faire attention ! Il est hors de question que vous vous disputiez : le salon comme le reste de la maison est votre terrain de jeu à tous les deux et il va falloir apprendre à partager. 
Je compte sur vous (et sur notre vigilance) pour respecter cette règle et faire attention l’un à l’autre dans les jours et les semaines à venir... Ok pour vous ? 

PREMIER RHUME

Je ne pensais pas écrire un article sur ce sujet aussi vite ! À vrai dire, nous ne sommes encore qu’au mois de septembre et la saison des maladies et autres virus contagieux n’est d’habitude pas déjà ouverte ! 
Mais la crèche en a décidé autrement... En effet, il y a de cela 10 jours, les assistantes maternelles nous avaient prévenu que les nez commençaient à couler, que les bébés se mettaient à renifler et comme il est impossible de les empêcher les gamins de jouer et d’interagir entre eux, ce qui devait arriver arriva et notre Petit Chaton n’échappa au phénomène et attrapa, comme la plupart de ses camarades un petit rhume des familles. 

Enfin, petit rhume... les symptômes se sont vites cumulés. Entre le nez qui coule, la respiration qui devient difficile quand les narines sont encombrées, la toux qui l’empêche de se reposer et de faire sa sieste, la fièvre qui fait son apparition : notre Chaton a pas mal souffert les premiers jours. 
Comme tous parents super inquiets, nous avons très vite accouru chez le pédiatre pour avoir son diagnostic et sortir avec la liste des médicaments qui pourraient soulager notre petit bout au plus vite. Sirop expectorant, pommade pour dégager les bronches, suppositoires et Doliprane : un traitement de choc mais néanmoins classique pour soigner ce qu’on appelle scientifiquement une rhinopharyngite. 
Très sincèrement, je pense qu’on aurait pu patienter un peu avant d’aller voir le médecin mais voir souffrir son enfant sans savoir exactement de quoi il en retourne (et comment le soulager) n’est vraiment pas une chose facile. 

Bien évidemment, la petite a continué à aller à la crèche. Les différentes prises de médicaments se faisant soit le matin soit le soir, cela ne l’a pas empêcher de continuer à fréquenter et passer du temps avec ses petits camarades de jeux. 
A ce propos, saviez-vous que le seul médicament que la crèche est autorisée à donner sans ordonnance est le Doliprane ? Si bébé a besoin de prendre d’autres médicaments au cours de la journée, vous êtes dans l’obligation de fournir les doses nécessaires ainsi qu’une copie de l’ordonnance délivrée par le médecin. Sans ça, vous êtes bons pour rester avec bébé à la maison pour le soigner. 

Quelques jours plus tard, c’est à mon tour de tomber malade ! Je ne sais pas si ce sont les câlins du matin ou les bisous du soir, mais cette petite chipie a réussi à me filer sa crève. Il faut dire que les changements de température de ces derniers jours ont bien facilité les choses et, c’est avec la voix enrouée et le nez congestionné que je partais à l’étranger pour un court déplacement professionnel de quelques jours. 
A l’heure où j’écris ces quelques lignes, Petit Chaton est bientôt sortie d’affaire tandis que moi je me trimballe toujours avec mon sirop et mes pastilles pour la gorge pour tenter de guérir au plus vite et retrouver une activité normale. 

Et vous savez quoi ? En allant récupérer la petite à la crèche ce soir, Manuella nous annonce qu’elle suspecte une prochaine épidémie de gastro-entérite. Le contenu des dernières couches changées dans la journée laissent à penser que les bébés vont déguster dans les prochains jours... Espérons toutefois que notre Petit Chaton sera épargnée car la gastro version bébé ne doit pas être un cadeau pour elle... comme pour nous ! 

C’EST LA RENTRÉE !

Aujourd’hui était un grand évènement pour Bébé Chat : le 1er jour à la crèche ! 

Entourée d’enfants et des professionnelles (c’est le terme utilisé dans le livret d’accueil) puéricultrices, notre chaton va y passer le plus clair de son temps - en fait, quasiment toute la journée - dans les semaines et les mois à venir. 
En attendant, elle commence en douceur avec deux semaines d’adaption durant lesquelles le temps à la crèche s’étiolera de plus en plus jusqu’à faire une journée complète.

Cette première heure était l’occasion de rencontrer Manuella, la puéricultrice référente et ses collègues qui s’occuperont également de la petite ainsi que les petits copains de la section des Marmottes à laquelle elle appartient en attendant de devenir un ourson (marmottes  = les petits qui passent le plus gros de leur temps à dormir, oursons = les grands qui savent déjà marcher et crapahuter). 

Nous avons tout d’abord commencé à discuter avec Manuella. Questions sur son rythme, ses horaires de sieste, antécédents médicaux : toutes ses habitudes ont été passées au peigne fin pour communiquer le maximum d’informations à la crèche. Puis, une fois l’interrogatoire fini, nous avons passé un bon quart d’heure, avec la petite, à visiter l’espace de vie, la salle de change et faire connaissance avec ses camarades de classe.

Chose qui m’a le plus frappé : le bruit ! Pleurs, babillages en tout genre, échanges avec les enfants et ronronnements incessants des babyphones défectueux : tout cela contribue à un grand tintamarre ambiant qui - à force - doit avoir un impact non négligeable sur les enfants. Et cela s’est tout de suite vérifié ! En quittant l’établissement, à peine attachée dans sa poussette, notre petit chaton s’en est allé rejoindre Morphée pour une sieste réparatrice bien méritée.
De mon point de vue, ce n’est pas tant la séparation avec sa maman ou moi qui sera le plus difficile pour elle mais plutôt le fait de passer une grande partie de ses journées dans ce brouhaha... toutefois, je suis confiant sur sa capacité à s’y adapter dans les jours et les semaines qui viennent et reste persuadé que la crèche est une excellente opportunité pour elle de développer sa sociabilité tout en construisant son système immunitaires (et oui, les microbes et autres virus sont comme les doudous et les jouets : ils passeront inévitablement d’enfant en enfant) :-)

Hâte de voir comment va se passer cette période d’adaptation et de vous raconter la suite des aventures de Bébé Chat à la crèche. 
Et vous, comment s’est passé cette première journée de rentrée à la crèche, chez la nounou ou à l’école ? Pas trop dur de les laisser après ces 2 mois de congés ? N’hésitez pas à m’en dire plus dans les commentaires ou sur Facebook ! 

La bise

GROSSES CHALEURS



Il est prévu qu’il fasse très chaud cette semaine en région parisienne ! Le mercure a même prévu de monter jusqu’à 40° ce jeudi, c’est pour dire. 
Forcément, Madame et Bébé Chat n’ont pas d’autre choix que de limiter au maximum leurs sorties et de profiter de l’air frais disponible à la maison... pas évident en plein mois de juillet  ! 

Quant à moi, je suis encore au bureau mais c’est avec impatience que je compte les jours qui nous séparent des vacances. Besoin de souffler, de me changer les idées, de passer du temps en famille à jouer avec bébé, faire la sieste ou ne rien faire... j’ai trop hâte ! 

En attendant, j’essaie de rentrer plus tôt le soir et de profiter des 30 petites minutes à dispo pour lui donner son biberon et la bercer avant d’aller la coucher pour une bonne nuit de repos. 
Il me tarde d’être en vacances... vraiment.

6 MOIS


C’est fou à quel point le temps passe vite….

Hier encore, je regardais les photos de ta naissance. A l’époque tu n’étais encore qu’une toute petite crevette qui tenait dans le creux de mes deux mains. 
Maintenant les choses ont changé...

C’est qu’il faut dire que tu as tellement grandi ! Malgré mes grands bras forts, j’ai du mal à te tenir plus de 15 min dans la même position. Impossible de faire une sortie, ne serait-ce qu’une petite demie-heure rien qu’en te portant du bout des bras. Du haut de tes 58 cm et de tes 6 kilos, tu es devenu ce qu’on appelle un vrai bébé. 

Un vrai bébé très bien éveillé « BA BA, MA MA, PEU, PEU », ton vocabulaire s’est pas mal enrichi depuis 6 mois et tu sais faire entendre ta voix quand tu as quelque chose à nous dire : que ce soit en pleurant ou en babillant.
Roulades à gauche, roulades à droite et triple lootz (non je déconne, ça se sera pour plus tard), tu as appris en même pas 3 semaines à te mouvoir et tu es maintenant prête à partir à la découverte du monde salon et de la salle à manger ! 

Je t’aime mon Bébé Chat et je suis très très fier de toi.
Papouti