FATIGUÉE

Depuis quelques jours, Madame se sent de plus en plus fatiguée. Nuit entrecoupée au moindre soupir ou pour le biberon de Bébé Chat, journée passée au rythme forcée des bibs et des phases de sommeil, il n’est pas rare qu’à 22h30-23h sonne l’heure d’aller se coucher (certains diraient "avec les poules", je dirais plutôt « avec la petite »). 
Pas évident dans ces cas-là, de passer un petit moment tous les deux chaque soir (j’en avais déjà parlé ici). 

Ce n’est pas cette fatigue qui m’embête le plus mais plutôt sa cause. Est-elle due aux suites de couches (ça fait un mois maintenant que bébé est né) ? Ou cette fatigue serait la résultante de journée longues et ennuyeuses ? 
Car, à vrai dire, passer ses journées à la maison à rester auprès de bébé c’est un peu comme les montagnes russes ! C’est très sympa de jouer avec elle et de lui chanter des chansons quand elle est éveillée mais l’activité est plus calme quand elle dort… et soyons franc, durant ses premiers mois, qu’est-ce-que ça dort un bébé ! 

Que faire alors ? Se forcer à bouger de la maison ? Pas possible de sortir tous les jours tant que bébé n’a pas fait ses premiers vaccins. Recevoir les amis ? Difficile quand ils sont au travail ou ont pas mal de sorties à l’extérieur prévues ! 
J’espère quand même que la situation va s’améliorer. Quitte à faire garder Bébé en journée de temps en temps pour se faire une virée en solo.

Courage ma chérie ! 

LE MONSTRE

C’est dingue à quel point Bébé Chat peut grandir vite ! 

Je me rappelle encore du temps, il y a 2 semaines, où je lui donnais encore des biberons de 90 millilitres qu’elle ne finissait même pas. Lundi, on est passé au biberon de 150 que Mademoiselle nous dégomme en même pas 15 minutes, rots intermédiaires compris. 

Tout ça pour dire qu'elle grandit jour après jour et à quel point nous sommes heureux de la voir aussi éveillée et vive après tout juste 1 mois.

Joyeux Moiversaire Bébé Chat ! 

BOULETS

Hier matin, je déposais la voiture de Madame chez le garagiste pour un changement de pneus tout ce qu'il y a de plus banal. 
Après lui avoir laissé les clés, je passe à la boulangerie acheter les viennoiseries avant de rentrer à la maison en bus pour rejoindre toute la petite famille qui m'attend pour le petit déjeuner.
En rentrant, je remarque que le cosy n'est pas à la maison. En effet, Madame ne l'avait pas ramené hier et moi j'ai pas du tout calculé qu'il était encore dans la voiture en la déposant chez le garagiste le matin.

12h30, Madame prend des nouvelles. Le véhicule l'attend patiemment tandis que le garagiste nous dit que nous pouvons passer quand nous voulons pour le récupérer. 
Après longue discussion et, sachant que nous avons l'AG de la copropriété qui commence à 13h45,  on se dit qu'on ira tranquillement récupérer la caisse après notre petite réunion de l'après-midi. 

16h45. L'AG est maintenant terminée. Je m'empresse de rentrer à la maison pour que Madame puisse repartir récupérer sa voiture. Je lui propose de l'emmener même sans le cosy (elle portera le bébé avec l'écharpe de portage, le garage n'est même pas à 2,5 km) 
  • "C'est vraiment trop dangereux et imprudent"
  • "Oui je comprends mais comment veux-tu faire autrement ?"
  • "J'ai qu'à prendre le bus"
  • "Oui, mais l'arrêt de bus n'est pas à côté du garage. Puis, il faut encore attendre le bus"
  • "A quelle heure passe-t-il"
  • "17h40. Il te reste encore 15 minutes pour y aller"
J'ai des scrupules à laisser Madame y aller seule alors qu'elle n'a jamais pris le bus ici. Je me décide à y aller à sa place, prends mon téléphone et mon manteau et quitte la maison direction le bus. 

17h45. Pour ne pas changer, le bus arrive en retard. Il fait beau, j'ai du bon son dans les oreilles, j'ai du temps devant moi alors ce n'est pas très grave. 10 minutes passent avant de descendre de l'arrêt de bus et c'est reparti pour 15 minutes de marche pour rejoindre le garage. 

18h, j'arrive chez le garagiste. Ne voyant pas la voiture sur le parking,  je me décide de rentrer et me rends donc vers l'accueil. Je pose ma main sur la poignée, lève la tête : pas de lumière. Je tourner la poignée, pousse la porte. Rien : c'est FERMÉ ! Et m**** ! 
J'appelle Madame, râle au téléphone en lui annonçant la nouvelle : 
  • "Allo, Chérie"
  • "Oui ?"
  • "Je viens d'arriver chez Speedy, C'est fermé. Tu aurais pu me dire que ça fermait"
  • "Mais je ne savais pas"
  • "Tu peux regarder les horaires, s'il te plaît" - vous remarquez ici, le ridicule de la situation. Le garage est fermé mais je demande quand même à Madame de regarder les horaires pour confirmer....
  • "Samedi : 8h - 17h"
  • "Je crois que c'est mort hein ! Il faudra passer lundi matin"
  • "Je suis désolée...."
  • "Pas grave, mais il aurait pu dire qu'ils fermaient plus tôt eux aussi", vous noterez comment je cherche direct à jeter la faute sur ce garagiste
  • "On aurait pu y aller en voiture en plus", me lance ma belle
  • "Comment ça ?"
  • "Oui, la nacelle, on peut la mettre dans la voiture et  l'attacher grâce aux fixations en métal"
  • "... " 😩
J'abandonne ! On est vraiment des boulets sur ce coup-là ! Mais alors des bons, hein ! 
Ne pas regarder les horaires de fermeture + ne pas se rappeler que la nacelle peut être fixé dans une voiture : on a fait fort sur ce coup-là !  A se rappeler pour la prochaine fois. 

Petite astuce au passage si vous aussi il ne vous est jamais venu à l'idée de mettre la nacelle dans la voiture. Voici une vidéo qui montre comment installer la nacelle sur la plage arrière. 
C'est facile, c'est rapide : mais une la petite démo facilite énormément les choses. 

Après ça, vous ne pourrez plu dire que vous ne saviez pas, je vous aurais prévenus ! 



SAINT VALENTIN

Jeudi dernier c’était la fête des amoureux ! Un événement qui, à mes oreilles, sonne très commercial, car chaque année on voit fleurir de la publicité pour des parfums ou de la lingerie. Au passage, les restaurants en profitent également pour faire leur beurre avec un menu spécial et des tables pour 2 quasi-exclusivement (note pour les années qui viennent : essayer de se faire un resto en famille le 14 février). 
Alors que, toujours de mon point de vue, il n’y a pas de date pour ça ! On peut se faire plaisir, s’offrir des cadeaux et passer du temps en amoureux n’importe quelle jours de l’année, non ?  

De notre côté, pour cette première fête des parents amoureux, on s’est fait un petit apéro à la maison avec de bonnes choses à grignoter et partager. L’occasion de se retrouver tous les deux pour papoter et passer du temps ensemble, à la cool !


ÇA N'A PAS DE PRIX !

2 ! 
Oui, 2 jours que la petite fait sa nuit et... que c'est moi qui me réveille pour lui donner le 1er biberon de 6h - 6h30 !

Vous ne pouvez pas imaginer le bonheur que m'apporte ces 30 minutes passées à donner le biberon à Bébé Chat et de la bercer par la suite. 
Notre petit moment à tous les deux durant lesquels nous sommes seuls au monde. De quoi me donner la patate et me caler un sourire ultra-brute avant de démarrer la journée.
Et ça, ça n'a vraiment pas de prix !

JALOUSIE

Depuis bientôt 3 mois Elliot (notre jack russel dont je vous avais déjà parlé ici) montre de grands signes de jalousie vis à vis de Bébé Chat. 

En effet, Elliot est un peu comme notre premier enfant ! Il est avec nous depuis presque 10 ans et forcément, quand il a vu que quelque chose se passait dans le ventre de sa Maîtresse, il a commencé a - comment dire - être très attachant ! 
Et vas-y que je te colle contre toi devant la télé, quand tu lis ou quand tu glandes sur to. téléphone. Viens que je te pose ma truffe sur ta jambe quand tu manges. En tout cas, il n’arrête pas de montrer qu’il est là et que lui aussi a besoin d’amour. 

Ces comportements n’ont pas changé depuis l’arrivée de Bébé : au contraire, Elliot (aka Loulou) est devenu bien plus pot de colle qu’auparavant ! Exemple : il ne peut s’empêcher de m’amener sa balle quand je donne le biberon ou que je berce la petite. Malgré tous les signaux lui indiquent d’arrêter de faire cela, il recommence de plus belle. 

Bref, impossible de lui faire comprendre que quand j’ai la petite dans les bras, il n’est pas le bienvenu. 
Il me semble que, comme nous autres les humains, nos amis les chiens sentent qu’ils peuvent être menacé par l’arrivée de quelqu’un d’autre et savent montrer leur inquiétude à leur façon.  
Un avant goût de la suite ? 😆

DE L'IMPORTANCE DE GARDER DU TEMPS POUR NOUS

Dans quelques jours s’achèvera mon congé paternité : 2 semaines et demi de bonheur et de vie à la cool durant lesquelles nous avons passé d’agréables moments à trois et qui m’ont permis de constater à quel point il était important de passer du temps ensemble tout en se gardant quelques pauses et moment en couple ou en solo. 
Dans les paragraphes qui suivent, je vais vous raconter comment se sont déroulées ces premières semaines avec bébé et ce que nous en avons retenu. 


Famille, je vous aime et aime passer du temps avec vous

Ce qu’il y a de bon avec les congés, c’est qu’on retrouve du temps à consacrer à ses proches ! La pression se relâche, le stresse se réduit et notre tête redevient plus disponible pour ceux qu’on aime.
Au sortir de la maternité (d’autant plus quand c’est le premier bébé), on a besoin de prendre du temps ensemble pour  apprendre à connaître son enfant. En effet, premier enfant rime, le plus souvent, avec grands changements et bouleversements. Il paraît donc nécessaire de dédier quelques jours à l’apprentissage des bases du job de parents. Préparer et donner les biberons, comprendre son rythme de sommeil (et son évolution), reconnaître ses gestes et décrypter ses pleurs (a-t-il mal au ventre, juste faim, la couche est-elle remplie ?) : toutes ces nouvelles tâches nécessitent un peu de temps pour être acquises et beaucoup de temps pour être maitrisées. 

Ces quelques jours ensemble sont également l’occasion pour les parents ( et les enfants, s’il y en a ) de s’adapter à cette nouvelle vie avec une personne en plus (ou deux ou encore trois). Nouveau rythme, nouvelle organisation : les choses vont forcément changer pour vous. Que cela soit dans la gestion du nouveau-né ou des enfants, le partage des tâches ménagères, le déroulement des journées, des soirées ou des week-ends : il y a fort à parier que des changements d’habitudes sont à prévoir. De ce fait, quoi de mieux que d’avoir du temps devant soi, à la cool, pour s’adapter à ces nouveaux challenges ? 

Mais, ne nous oublions pas en tant que couple

Si je plussoie le fait de consacrer du temps à la famille lorsque bébé arrive, je reste également convaincu qu’il est important de conserver du temps pour son couple et pour soi. 

Rappelons-nous : avant que bébé ne débarque à la maison, il y avait déjà un couple ! Nous avions des habitudes : les samedis soir avec les potes, les sorties à Paris, les dimanches en amoureux passés à binge watcher une série sur Netflix . Des habitudes et de choses simples qui ont contribué à faire notre couple et qui participent au fait qu’on se sent bien ensemble ! 
Alors ? La vie de couple c’est finie ? On abandonne tout ? Que nenni ! On s'adapte et on continue ! 
  • Pas possible de sortir avec la petite en soirée ? Pas de problème : on commence les soirées plus tôt ou on propose aux potes de débarquer ! 
  • Difficile de regarder 3 épisodes à la suite après dîner sans qu’au moins un des deux ne déclare forfait et s’endort sur le canapé ? Aucun soucis, on reporte l’épisode au lendemain ou au week-end. 
  • Oubliée la sortie au resto les premiers mois ? Pas forcément : il est toujours possible de confier bébé aux parents, aux amis ou à une baby-sitter le temps d’une soirée. 
    Et si vraiment il est impossible pour vous de la faire garder, pourquoi ne pas organiser un dîner en amoureux à la maison. Pas obligé de faire de la grande cuisine (ne vous privez pas si vous avez la motivation), vous pouvez toujours vous faire livrer quelques choses. 
Finalement, l’important est de continuer à avoir des moments durant lesquels vous n’êtes que tous les deux : physiquement mais également mentalement (c’est à dire sans être préoccupé par le sommeil léger de bébé par exemple). Cela peut passer par la mise en place de quelques rituels : le repas en amoureux du vendredi soir, le plateau brunch / Netflix / canap' du dimanche, …  À vous de voir les moments qui vous arrangent le plus.


Joe ! Si ton kif est d’aller gratter sur la colline, alors fais-toi plaisir !

Et moi, et moi et moi …

Dernière personne à ne pas oublier : vous-même ! Oui, il est essentiel de garder du temps pour vous; du temps durant lequel vous vaquerez à vos occupations et passions favorites. 
Sport, activité culturelle ou artistique, jeu vidéo ou lecture : peu importe ce que vous aimez faire, l’arrivée d’un enfant ne doit pas vous empêcher de continuer de le faire ! 

Pour ma part, j’aime profiter de mon temps libre pour traîner sur l’ordi (veille, blogging, développement), écouter des podcast, lire ou faire du vélo. Et, je me suis rendu compte pendant mon congé paternité que je n’arrêterai ces activités pour rien au monde ! Elles sont ma bouée de sauvetage, mon échappatoire me permettant de souffler un peu et de me changer les idées.
D’autant plus que ces moments de décompression me permettent de prendre un peu de recul et de hauteur sur les aléas et problèmes du quotidien.

Qu’ai-je retenu de ces 3 premières semaines passées à trois ? 
  • Que la vie de famille c’est super cool, agréable et très prenant mais qu’il est impératif de ne pas se laisser entraîner au risque de rester de simples parents. 
  • Qu’Il est bon de continuer à avoir de consacrer du temps à son couple et à soo-même pour se retrouver et se ressourcer. Sans cela, on n’a vite fait de déprimer et de pêter un câble ! 

PETITE VICTOIRE

Ça y est ! Elle l’a fait ! \o\ \o/ /o/

Alors que mon congé paternité touche à sa fin ( je reprends le boulot lundi ), Bébé Chat a enfin fait une nuit complète ! À 3 semaines - 1 jour, IN-CROY-ABLE !
Et oui, après 1 dernier biberon à 22h (et son petit rab de 22h30), petit bébé a dormi d’une traite jusqu’à 6h30 du mat ! Et Papa qui, voulant faire les choses bien, s’est réveillé à 5h30 pour anticiper les choses. 7h45 d’affilé, je n’y crois toujours pas mon Apple Watch… et pourtant. 

Cette nouvelle me met de bonne humeur car je sais que, si elle continue sur cette bonne lancée, les semaines à venir s’annoncent moins galère : un petit réveil matinal, un bib et au dodo avant de filer à la douche et me préparer pour ma journée de boulot. 
Une bien bonne nouvelle qui me donne le modjo pour commencer le week-end 🙂 

PRÉPARER SON SAC DE PATERNITÉ


Un sac de paternité, mais pour quoi faire ? J’ai déjà pas de sac pour tous les jours, alors un sac pour la naissance … faut pas déconner !

Un sac, mais pour quoi faire ? 

Vous vous demandez sûrement à quoi bon préparer un sac pour un événement qui, à première vue, ne concerne que madame. Si c’est le cas, et bien , vous faîte fausse route ! 
Comme vous avez pu le lire dans le premier, le second et le dernier article qui racontent comment j’ai vécu la naissance de Bébé Chat, un accouchement ça peut durer longtemps, voire très longtemps si c’est une première pour votre moitié. Pour ma part, 24 heures sont passées entre l’entrée à la maternité et l’arrivée de bébé. Et croyez-moi, 24 heures c’est long, très long même et je vous conseille d’être bien équipé pour affronter ces longues heures d’attente à l’hôpital ou à la clinique (surtout si, comme ce fut le cas pour nous, l’établissement propose un équipement rudimentaire, cela fera l’objet d’un autre article). 

Futur papa, si tu croyais simplement débarquer les mains dans les poches avec ton smartphone en guise de couteau suisse, sache que tu vas devoir réviser tes plans ! Car, comme pour ta chérie qui a préparé une énorme valise ou deux pour elle et le bébé, tu as intérêt à t’équiper un minimum pour survivre dans cette jungle médicale qu’est la maternité pendant 12, 24 heures voire plus. 
Si tu ne sais pas encore quoi mettre dans ton sac, ne t’inquiète pas : je te donne tout plein de trucs et astuces pour remplir ce sac qui sera ton plus fidèle destrier pour t’accompagner tout au long de la venue au monde de ton bout de chou.

Je ne veux pas te mentir, mais ce genre de sac risque d’être un peu juste pour ton séjour


 Un frigidaire, un joli scooter, et quoi d’autre ?

Pour la petite histoire sache que c’est Madame qui s’est occupée de préparer mon sac de paternité d’une façon très originale. En guise de calendrier de l’avent, elle a emballé plus de 24 petits cadeaux, objets et mots doux qui - jour après jour - m’ont permis de rassembler toutes les affaires nécessaire au sac de paternité. Un superbe cadeau et une façon très originale de me faire plaisir !

Comme je le disais, ton séjour à la maternité risque de durer pas mal de temps, alors commence par prévoir un sac assez spacieux te permettant de prendre des affaires pour 48 voire 72h. Ce genre de sac porte un nom : le « sac week-end ». Comme son nom l’indique, il est assez spacieux et volumineux pour te permettre d’embarquer assez d’affaires pour ne pas avoir à repasser cher toi entre l’entrée à la maternité et la naissance de bébé. 

Un beau sac en cuir et toile de coton canvas (crédits: Bonne Gueule)

Dans ce sac, je ne saurais te conseiller de commencer par y mettre ton chargeur (celui de ton smartphone) ainsi qu’une batterie portable au cas où tu n’aurais pas une prise électrique à portée de main (par exemple : à la salle de travail dans laquelle aucune prise n’est prévue pour que tu branches quoi que ce soit). 
En parlant d’électronique, pense à prendre une console portable, ta tablette et/ou ta liseuse ainsi que leurs chargeurs respectifs. Tu peux aussi les remplacer par un bon livre ou 2-3 magazines papier. En tout cas, prends de quoi t’occuper pendant que madame sera en train de faire du ballon ou de dormir et que toi tu n’arriveras pas à fermer l’oeil. 

Aussi, n’oublie pas d’ajouter de quoi te sustenter et te tenir éveillé durant ces longues heures : boissons énergétiques, cappuccino ou latte en bouteille (merci Starbucks), sodas, chocolats et autres sucreries. Attention, il se peut que, même si l’hôpital soit doté d’un distributeur, celui-ci soit vide (si si, c’est du vécu) ou encore ne fonctionne pas (histoire vraie également) et que tu te retrouves, comme un idiot, à arpenter les couloirs à 4h du mat' à la recherche d’une machine qui pourrait te servir un café (même dégueulasse, tu prends). Du coup, prends tes précautions, et prévoies quelques provisions en conséquence ! 

Et c’est tout ?

Si tu as prévu de rester passer une ou plusieurs nuits à la maternité (certains établissement propose un instrument de torture lit accompagnant dans les chambre), penses à glisser dans to sac de quoi te faire beau, prendre une douche et quelques habits pour te changer. Des vêtements simples et surtout légers : en effet, tu n’es pas à l’abri d’une petite surprise d’accueil que pourrait te réserver bébé et garde en tête qu’il fera très très chaud à la maternité. 

Ah, et pour finir, n’oublie pas d’emmener ton appareil-photo ! Tu n’en n’auras pas usage pendant l’accouchement mais une fois retourné dans la chambre, tu seras le premier à mitrailler bébé afin d’immortaliser ses premiers instants de vie. Pareil, pense à vider ta carte mémoire et à recharger ta batterie en avance : ce serait vraiment con de te retrouver dans l’incapacité de prendre des photos car « il n’y a plus de batterie » ou « la carte est pleine ».

Un sac de « Papa Poule » tendrement offert par ma femme ! Faguo x émoi émoi

Chers futurs papas, voilà pour mes quelques recommandations quant à la préparation de votre sac de paternité. N’hésitez pas à prendre quelques jours au début du 9ème mois pour réfléchir à ce que vous souhaitez emmener avec vous et vous confectionner un sac au poil !  

BABY COOL

Ma dernière semaine de congé pat' a commencé avec une belle visite de toute la famille, 
Grande tante, grand oncle, les mamies, Bébé Chat a aussi fait la connaissance de son grand-père (qui était en voyage la semaine dernière) : c'était vraiment agréable de se réunir et de passer un super moment tous ensemble 😀

La petite a été super cool : malgré le bruit généré par tout ce beau monde (nous étions 7) et entre les bisous, les photos et le passage de bras en bras, elle n'a pas bronché une seule seconde ! 
Tout juste a-t-elle eu un peu de mal à dormir hier soir et a fait tourner en bourrique ses parents au moment d'aller se coucher mais on y est arrivés. 

PREMIÈRE NUIT DANS SON BERCEAU

Hier marquait les 2 semaines de Bébé Chat et, comme convenu, il était temps pour elle de quitter la nacelle et de rejoindre son lit de grand bébé. Essai transformé puisque Mademoiselle a ronronné (t'as vu le jeu de mot, là ? 😅) tranquillement de 22h30 à 3h45 du matin.

En parlant de matin justement, je me suis bien réveillé avant ma fille cette nuit, 2h avant elle même ! J'ai pu m'occuper mais quand même ça m'embête de ne pas arriver à me caler sur ses horaires ! M'y ferais-je avant de reprendre le boulot la semaine prochaine ? Rien n'est moins sûr !
Après un bon biberon et une petite demie-heure passée à évacuer le trop plein d'air avalé, pas moyen de la faire se rendormir ... finalement Madame est venue à la rescousse et a pris la suite pour l'endormir !

Les jours qui viennent s'annoncent sympa si je veux commencer à retrouver un bon rythme compatible avec Bébé Chat et une vie normale... 

GÉRER LES VISITES DES PROCHES


Hello !  

Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu’un de très sociable : j’aime discuter de tout et de rien et me lancer dans de grands débats passionnants (c’est d’actualité) : passer du temps avec mes proches me fait énormément plaisir !
Avec l’arrivée de Bébé Chat(nouveau surnom officiel, après l’Agneaute), famille et amis souhaitent faire sa connaissance et passer du temps avec elle : ce qui, je le reconnais, est plutôt normal (et confirme que nous ne côtoyons pas des sociopathes).

Toutefois, ces deux dernières semaines à la maison, nous ont permis de nous rendre compte qu’il était important de se ménager du temps ensemble. 
En effet, il y a de cela 15 jours, nous découvrions la vie de famille et il nous fallait un peu de temps à Madame, Bébé Chat et moi pour apprendre à  vivre tous les 3 !

Depuis, il nous a donc fallu gérer les flux de demande ainsi que le balai des visites avec une bose dose d’astuce et de diplomatie. Voici comment cela s’est passé. 

Toute le monde veut voir Bébé, coûte que coûte

Durant le séjour à la maternité, les choses avaient été plutôt calmes. Nous nous étions imposés de ne pas accepter de visites durant les 72H qui suivent l’accouchement. 
En effet, le séjour à la maternité n'était pas des plus calmes. Petit déjeuner à 8h-8h30, ballet des médecins, secrétaires médicales, infirmières de 9 à 11h (à raison d’une visite toutes les 30 minutes), bain de bébé à 11h, … Bref, les matinées sont extrêmement chargées et il ne reste plus que quelques heures dans l’après-midi pour se reposer un peu et annoncer la bonne nouvelle à ses proches. 
Du coup, j’étais seul à bénéficier d’un droit de visite illimité pour aider Maman avec le bébé. Je débarquais à la maternité après ma journée de travail et restai pour donner le biberon, endormir et calmer bébé : assurer mon rôle de papa !

Pas de visites donc mais nous restions joignables par téléphone pour les félicitations, les demandes de nouvelles et mêmes les discussions philosophiques (Alors, ça fait quoi d’être papa ? Bah écoute, on dort moins bien !). Nous avions promis à nos proches et amis qu’ils pourraient nous appeler en fin de matinée et d’après-midi pour discuter un peu. Nous leur avons également envoyé quelques photos de bébé afin de leur présenter la jolie petite bouille de leur petite fille, nièce, cousine. 

Toutefois, tu as beau appelé 2 fois par jour et bombarder de photos sur WhatsApp, c’est pas pour autant que nos mères ne veulent pas voir la petite. Au contraire, elles ont été les premières à s’organiser avec nos frères afin de trouver un créneau pour venir nous voir à la maison. Rendez-vous était pris pour le week-end qui suivait le retour à la maison. 
Papa, qui était lui en voyage au Liban (et a pu faire les présentations à toute la famille) et n’ayant pas pu venir pour la première visite, souhaitait absolument passer dès son retour, ce dimanche. L’oncle & la tante de Madame (attention, ça se complique) souhaitant également passer avec Belle-Maman, nous proposons dès lors à tout ce beau monde de faire visite commune 24h plus tard et d’en profiter pour se rassembler tous ensemble autour de Bébé ! Ainsi nous en profitons pour voir tout le monde et nous espaçons un peu les visites (car oui, il n’y a pas que les parents qui veulent voir Bébé). 

Quant aux copains, c’est beaucoup plus simple ! Quelques petits textos échangés pour voir si on a une dispo commune, caler un créneau et pas de prise de tête. 2 petites heures pour voir bébé et discuter un peu de nos vies, les amis ont compris que nous avions également besoin de nous reposer et de nous retrouver avec la petite durant ces premières semaines ensemble. 

Yeah Baby ! Fais-toi beau, tu as de la visite aujourd’hui !

Des règles à trouver et à communiquer
 
Afin de préparer au mieux l’après-accouchement, il me semble nécessaire d’échanger ensemble à propos des visites avant la naissance. 
  • Visite à la maternité ou non ? Si oui, qui ?
  • Fréquence des visites à la maison (tous les jours, un jour sur deux)
  • Plages horaires 
  • Nombre de personnes en simultané (attention, trop de personnes pourrait stresser bébé)
En fixant ces règles de visite en amont, vous aurez tout le temps de prévenir vos proches en leur expliquant votre point de vue. Ainsi, vous minimisez le risque de déception de leur part et vous leur montrez que cette organisation est nécessaire pour le bien être de tous mais surtout de bébé (c’est lui la star, ne l’oubliez pas).

Autre astuce : n’organisez pas de visite le lendemain de votre retour à la maison ! En effet, votre chez vous est une découverte pour bébé. Et qui dit nouveau lieu dit changement de rythme. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez les biberons s’espacer, la fréquence des changements de couches décroitre : l’ambiance du domicile est différente de celle de la maternité et le comportement du nouveau-né va donc changer.  
Vous vous apercevrez peut-être que Bébé est frais est dispo à 10h30 après une bonne nuit de sommeil et un bon petit-dé bib. Peut-être est-il plus éveillé l’après-midi après le biberon et la sieste du déjeuner ? 

De notre côté, nous nous sommes rendus compte que Bébé Chat émergeait aux alentour de 15h30-16h, découvrait le monde (et ses mains) pendant 45 min avant de réclamer un biberon-goûter bien mérité. Puis vers 17h-17h30, bébé commence à se frotter les yeux et indiquant à nos invités qu’il est temps pour lui de rejoindre les bras de Morphée. 
Comme quoi bébé a son propre rythme et ce dernier est un bon indicateur qui vous permettra de savoir quand planifier les visites à la maison. 

Et si le reproche vous est fait que la visite n’a pas durée aussi longtemps qu'espérée, n’hésitez pas à rappeler qu’il faut respecter le rythme de bébé (et que le prochain cycle sera dans 3 ou 4h accessoirement, ont-il vraiment envie de rester 6h de plus ?) et que vous ferez votre maximum pour envoyer des photos dans les prochains jours (ou tous les jours pour votre Maman) … c’est le prix à payer pour avoir la paix des ménages. 

Maman et Bébé te disent merci 

Chers Pères ou futurs Papas, sachez que c’est à vous que reviendra la difficile tâche de gérer les demandes de visites et de réguler le flux des visiteurs dans les jours qui suivront la naissance. 
Pour ne pas te trouver au dépourvu le jour J, je vous conseille de discuter de ce sujet avec votre compagne afin de fixer des règles en amont. Ne pas hésiter également à faire passer le message autour de vous au plus tôt (à partir du 6è ou du 7ème, c’est pas mal). 
Car n’oubliez pas, ces premiers jours sont essentiels pour apprendre à vivre ensemble (à trois, quatre ou cinq, peut importe) et ce serait dommage qu’ils soient gâchés par de nombreuses visites. 

Et vous ? Comment cela s’est passé après la naissance ? Avez-vous senti le besoin de limiter les visites ? Racontez-moi vos expériences dans les commentaires.

PREMIÈRE SORTIE À 3 (ET À POUSSETTE)

Nous sommes sortis pour la première fois hier.
12 jours après la naissance, 10 jours après être rentré à la maison, nous avons fait notre première balade en famille. Madame et moi en train de pousser Bébé qui dormait tranquillement dans sa poussette : c'était vraiment très sympa.

J'espère que la météo nous redonnera l'occasion de bouger et de nous balader un peu avant fin de semaine prochaine. Pas évident quand il fait fait froid, qu'il grêle ou qu'il neige, car Bébé n'est pas encore vacciné et donc ne peut se balader dans des endroits clos (type centre commercial).

BABY CONNECT - UN SERVICE POUR SUIVRE L'ACTIVITÉ DE BÉBÉ



Salut salut ! 

Aujourd’hui, je souhaiterai aborder un sujet qui me paraît important : le suivi de bébé.
Taille, poids, température, repas, couchés : il est important de suivre assidûment l’activité du nouveau-né pour s’assurer de sa bonne santé et de son bon développement. Pour ce faire, mis à part le carnet de santé qui accompagnera l’enfant jusqu’au sortir de l’adolescence, la maternité fournit - dans la plupart des cas - un carnet de suivi des premiers jours. Ce petit livret d’une trentaine de pages permet de noter méticuleusement chaque biberon, changement de couche ou encore les heures du bain. 
Mais à l’heure des smartphones, des applis en tout genre et de l’yhyperconnectivité, ce type de carnet papier peut-il avoir sa place ? N’existe-t-il pas une app spécifiquement conçue pour le remplacer ? Je vous propose de vous présenter en détail l’une d’entre elles - Baby Connect- qui est devenue mon outil de suivi de prédilection. Fonctionnalités, prix, avantages et inconvénients : vous saurez tout sur ce service et qui sait, peut-être aurez vous envie de l’essayer.

Le carnet de suivi est également un support publicitaire pour ce service de fabrication de faire-part

N.B. : Malgré les nombreux liens disséminés tout au long de l'article, sachez que celui-ci n’est pas sponsorisé (je ne suis pas payé par qui que ce soit pour parler de Baby Connect). Il s’agit simplement de mon avis personnel avec tout ce qu’il faut d’objectivité et de subjectivité 🙂


Suivre et partager l’activité des enfants

Seacloud Software est une société américaine dont le siège est basé à Mountain View, près de San Francisco. Fondé par Xavier Launay, un entrepreneur français, elle propose deux services et leurs applications mobiles destinés au suivi du bien être et de la santé des enfants : Baby Connect et Daily Connect. Quelle différence entre les deux ? Il s’agit simplement d’une question d’âge. La première s’adresse plus aux parents souhaitant suivre leurs nourrissons et jeunes enfants (jusqu’à 36 mois) tandis que la seconde cible les parents d’enfants plus âgés (maternelle & primaire). 

Le concept ? Proposer à tous les parents un service de suivi et de partage de l’activité de bébé sous forme d’un site internet et de nombreuses applications mobiles. Ces derniers permettent à chaque personne disposant d’un accès de consulter et renseigner les dernières informations sur bébé : pratique quand il est gardé par la nounou ou les grands parent ou que papa veut connaître l’heure du dernier bib sans réveiller maman en pleine nuit. 


L'écran principal permet de voir les dernières infos saisies et facilite l'ajout d'une activité

Après avoir ajouté votre enfant, ce carnet de suivi virtuel vous permettra de noter/logger de nombreuses infos sur bébé comme par exemple (la liste ci-dessous n’est pas exhaustive) : 
  • alimentation : tétées, biberons (eau et lait), nourriture solide (petits pots)
  • change : couches (urines & selles)
  • sommeil : réveil, coucher
  • infos médicales : visites, taille, poids, température, tour de tête
  • évènements & activités : bain, premier mots, sourire, jeux 
Pour chaque entrée, il sera possible de définir une date, une heure et éventuellement mesurer la durée (pratique pour la descente du bib). Pour chaque activité, il sera possible de renseigner des informations complémentaires spécifiques (je vous laisse regarder ceux du changement de couche) ainsi que d’ajouter des notes (en mode texte libre). 
A noter, la fonctionnalité de prise et d’ajout de photos, pratique pour garder des souvenirs. 

Les écrans de saisie, malgré leur surcharge, permettent de noter de nombreuses informations


De la data et des stats en tout genre

L’intérêt de tout noter, de collecter autant de données ? Les stats bien sûrs ! L’appli perdrait toute son utilité sans ses statistiques et ses graphiques utiles.
Courbes d’évolution du poids et de la taille, capacité de lait bue jour après jour, nombre de selles dans la journée : tous ces chiffres sont très utiles pour savoir si bébé est en bonne santé ! Un bébé qui n’a pas retrouvé son poids de naissance après 10 jours ? Des selles peu fréquentes ? Voici le genre d’information que vous connaître et déduire grâce à Baby Connect. 

De nombreux graphiques sont disponibles vous permettant d'avoir des indicateurs de tendance sur les activités et la santé du nouveau-né

A titre personnel, je me sers énormément des chiffres et graphiques pour suivre les différentes tendances. Ça me permet de vérifier que tout va bien et de préparer les différents rendez-vous médicaux. Puis, ça me rassure de savoir que la croissance de Bébé suit son court comme attendu. 
Attention, il faut toutefois garder en tête que tous ces chiffres ne remplacent pas un avis médical et qu’en cas d’inquiétude, vous devez absolument consulter un professionnel de santé (hôpital, médecin, pharmacien) : seul eux pourront vous confirmer une anomalie ou un soucis de santé. 

Comme tout bon service web qui se respecte, toutes les données saisies sont sauvegardées sur les serveurs de l’entreprise et synchronisées automatiquement sur le site internet et les différentes apps que vous auriez téléchargées. 
A savoir que, selon les conditions générales d’utilisationdu service, Seacloud se réserve le droit d’interrompre le service à tout moment et de supprimer les données saisies qui ne respecteraient pas leur conditions d’utilisation. 
Côté protection des données personnelles, sachez que Seacloud se donne la possibilité d’utiliser vos données (hébergées et traités aux Etats-Unis, c’est bon à savoir) à des fins d’amélioration de son service ainsi que pour établir des statistiques sur les enfants dans le but d’améliorer leur services ou pour d’autres raison (un bon moyen de monétiser le service). Bref, on fera attention, à ne pas mettre trop de données personnelles au sein de l’app (prénom de l’enfant, photos, etc, …). 


Un remplaçant du carnet papier

En ce qui me concerne, Baby Connect a remplacé le carnet papier que nous avait donné la maternité. Même si Madame continue d’y noter les biberons et autres changement de couches, je suis pour ma part passé au 100% numérique. Après chaque action ou dès que j’ai un peu de temps dans la journée, je note les dernières activités de Bébé directement sur mon smartphone ou depuis l’ordi avec le niveau de détail approprié (non, je ne précise pas la couleur des selles à chaque fois). 
Reste à convaincre Madame de passer progressivement à Bébé Connect : je pense qu’il sera plus facile de switcher quand on aura besoin de faire la liaison avec la nounou ou la crèche (quoi que je vois mal l’auxiliaire utiliser une app pour suivre un enfant en particulier). 

Quelques défauts à souligner comme une interface et une ergonomie vieillissantes qui nous renvoient 10 ans en arrière en terme de design. Le grand nombre d’éléments et d’options sur chaque écran ne facilite pas la saisie des informations du premier coup et à une main (avec le bébé, vous utiliserez la plupart du temps l’app à une main) et oblige à s’y reprendre à plusieurs reprises pour logger un bib ou une couche. 
Le design et l’expérience utilisateur mériteraient d’être revue de toute urgence. M. Launay, si vous me lisez, surtout ne vous privez pas ! 

Quand on voit ses captures on se croirait en 2010 ! L'app mériterait un sacré rafraîchissement!

Malgré ces quelques inconvénients, le service est tout à fait exploitable et réponds à ce qu’on lui demande : garder une trace des activités du nouveau-né tout en affichant des statistiques intéressantes quant à ces dernières  de manière fiable et non intrusive. L’absence de pub et le business model basé sur la vente de l’app (disponible sur smartphones et tablettes, iOS & Android) ont également fait pencher la balance pour Baby Connect plutôt que pour une autre app gratuite (car qui dit gratuit dit c’est toi le produit surtout quand l’app est éditée par un grand fabricant de produits de puériculture). 
Toutefois, d’utiliser le site web depuis son ordinateur et ainsi se faire une idée du service avant de passer à la caisse et acheter l’app (qui est vraiment très très pratique). Une fois l’app achetée, pas de notion d’abonnement mensuel pour bénéficier de la synchronisation des données, le service est inclut de façon gratuite et permanente. Une interrogation toutefois sur la pérennité du service sans revenus générés dans la durée. 



Data-holic ?

Pour ma part, l’essai Baby Connect est transformé ! Le service répond correctement au besoin de suivre l’activité de mon nourrisson tout en me permettant d’avoir des tendances chiffrées quant à ses activités (somme toutes basiques) et à sa santé. L’avantage réside dans le fait qu’il est possible d’ajouter plusieurs personnes au service (nounou, grand parents, baby-sitter) sous réserve qu’elles aient préalablement créé un compte sur le site web et ainsi permettre à toutes les personnes qui s’occupent de bébé de consulter et de contribuer au suivi de bébé.
Le risque d’un tel service, d’une telle app serait, à la manière des trackers d’activité, de devenir un véritable data-holic et de rester les yeux rivés sur ses stats en s’inquiétant de la moindre variation du nombre de millilitres de lait consommé ou du nombre de couches utilisées. 

Qu’en est-il pour vous ? Avez-vous abandonné le bon vieux carnet papier pour passer au numérique ? Das ce cas, êtes-vous devenu baby data freak ? 
Je serai intéressé d’en savoir plus sur vos habitudes. Alors, n’hésitez pas à m’en dire plus dans les commentaires.

ENCORE RATÉ

On est vendredi 1er février. Hier, nous avons mis le landau de Bébé dans sa chambre pour qu'elle commence à dormir seule et qu'elle ne s'habitue pas à dormir avec ses parents (dans la même pièce). Nous avons donc installé et mis en marche le baby phone pour être alerté en cas de réveil ou de problème intempestif qui surviendrait au bout de la nuit.

Il est 3h et, comme convenu, l'écoute bébé fait son son job : j'ouvre un oeil en entendant le petit bruit dans le haut-parleur. C'est donc naturellement (et non sans un peu de fierté) que je propose à Madame de me lever pour m'occuper de la petite quand elle me dit qu'elle vient de lui donner le biberon et de se recoucher.

Bref. 3h du mat et j'ai encore raté le biberon de la nuit. Cela fait déjà la 4ème fois cette semaine et je commence à croire que j'ai un truc contre les bibs nocturnes mêmes si, comme le prouve cet article, je me réveille bien et j'ai les yeux en face des trous.