GÉRER LES VISITES DES PROCHES


Hello !  

Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu’un de très sociable : j’aime discuter de tout et de rien et me lancer dans de grands débats passionnants (c’est d’actualité) : passer du temps avec mes proches me fait énormément plaisir !
Avec l’arrivée de Bébé Chat(nouveau surnom officiel, après l’Agneaute), famille et amis souhaitent faire sa connaissance et passer du temps avec elle : ce qui, je le reconnais, est plutôt normal (et confirme que nous ne côtoyons pas des sociopathes).

Toutefois, ces deux dernières semaines à la maison, nous ont permis de nous rendre compte qu’il était important de se ménager du temps ensemble. 
En effet, il y a de cela 15 jours, nous découvrions la vie de famille et il nous fallait un peu de temps à Madame, Bébé Chat et moi pour apprendre à  vivre tous les 3 !

Depuis, il nous a donc fallu gérer les flux de demande ainsi que le balai des visites avec une bose dose d’astuce et de diplomatie. Voici comment cela s’est passé. 

Toute le monde veut voir Bébé, coûte que coûte

Durant le séjour à la maternité, les choses avaient été plutôt calmes. Nous nous étions imposés de ne pas accepter de visites durant les 72H qui suivent l’accouchement. 
En effet, le séjour à la maternité n'était pas des plus calmes. Petit déjeuner à 8h-8h30, ballet des médecins, secrétaires médicales, infirmières de 9 à 11h (à raison d’une visite toutes les 30 minutes), bain de bébé à 11h, … Bref, les matinées sont extrêmement chargées et il ne reste plus que quelques heures dans l’après-midi pour se reposer un peu et annoncer la bonne nouvelle à ses proches. 
Du coup, j’étais seul à bénéficier d’un droit de visite illimité pour aider Maman avec le bébé. Je débarquais à la maternité après ma journée de travail et restai pour donner le biberon, endormir et calmer bébé : assurer mon rôle de papa !

Pas de visites donc mais nous restions joignables par téléphone pour les félicitations, les demandes de nouvelles et mêmes les discussions philosophiques (Alors, ça fait quoi d’être papa ? Bah écoute, on dort moins bien !). Nous avions promis à nos proches et amis qu’ils pourraient nous appeler en fin de matinée et d’après-midi pour discuter un peu. Nous leur avons également envoyé quelques photos de bébé afin de leur présenter la jolie petite bouille de leur petite fille, nièce, cousine. 

Toutefois, tu as beau appelé 2 fois par jour et bombarder de photos sur WhatsApp, c’est pas pour autant que nos mères ne veulent pas voir la petite. Au contraire, elles ont été les premières à s’organiser avec nos frères afin de trouver un créneau pour venir nous voir à la maison. Rendez-vous était pris pour le week-end qui suivait le retour à la maison. 
Papa, qui était lui en voyage au Liban (et a pu faire les présentations à toute la famille) et n’ayant pas pu venir pour la première visite, souhaitait absolument passer dès son retour, ce dimanche. L’oncle & la tante de Madame (attention, ça se complique) souhaitant également passer avec Belle-Maman, nous proposons dès lors à tout ce beau monde de faire visite commune 24h plus tard et d’en profiter pour se rassembler tous ensemble autour de Bébé ! Ainsi nous en profitons pour voir tout le monde et nous espaçons un peu les visites (car oui, il n’y a pas que les parents qui veulent voir Bébé). 

Quant aux copains, c’est beaucoup plus simple ! Quelques petits textos échangés pour voir si on a une dispo commune, caler un créneau et pas de prise de tête. 2 petites heures pour voir bébé et discuter un peu de nos vies, les amis ont compris que nous avions également besoin de nous reposer et de nous retrouver avec la petite durant ces premières semaines ensemble. 

Yeah Baby ! Fais-toi beau, tu as de la visite aujourd’hui !

Des règles à trouver et à communiquer
 
Afin de préparer au mieux l’après-accouchement, il me semble nécessaire d’échanger ensemble à propos des visites avant la naissance. 
  • Visite à la maternité ou non ? Si oui, qui ?
  • Fréquence des visites à la maison (tous les jours, un jour sur deux)
  • Plages horaires 
  • Nombre de personnes en simultané (attention, trop de personnes pourrait stresser bébé)
En fixant ces règles de visite en amont, vous aurez tout le temps de prévenir vos proches en leur expliquant votre point de vue. Ainsi, vous minimisez le risque de déception de leur part et vous leur montrez que cette organisation est nécessaire pour le bien être de tous mais surtout de bébé (c’est lui la star, ne l’oubliez pas).

Autre astuce : n’organisez pas de visite le lendemain de votre retour à la maison ! En effet, votre chez vous est une découverte pour bébé. Et qui dit nouveau lieu dit changement de rythme. Ne vous étonnez donc pas si vous voyez les biberons s’espacer, la fréquence des changements de couches décroitre : l’ambiance du domicile est différente de celle de la maternité et le comportement du nouveau-né va donc changer.  
Vous vous apercevrez peut-être que Bébé est frais est dispo à 10h30 après une bonne nuit de sommeil et un bon petit-dé bib. Peut-être est-il plus éveillé l’après-midi après le biberon et la sieste du déjeuner ? 

De notre côté, nous nous sommes rendus compte que Bébé Chat émergeait aux alentour de 15h30-16h, découvrait le monde (et ses mains) pendant 45 min avant de réclamer un biberon-goûter bien mérité. Puis vers 17h-17h30, bébé commence à se frotter les yeux et indiquant à nos invités qu’il est temps pour lui de rejoindre les bras de Morphée. 
Comme quoi bébé a son propre rythme et ce dernier est un bon indicateur qui vous permettra de savoir quand planifier les visites à la maison. 

Et si le reproche vous est fait que la visite n’a pas durée aussi longtemps qu'espérée, n’hésitez pas à rappeler qu’il faut respecter le rythme de bébé (et que le prochain cycle sera dans 3 ou 4h accessoirement, ont-il vraiment envie de rester 6h de plus ?) et que vous ferez votre maximum pour envoyer des photos dans les prochains jours (ou tous les jours pour votre Maman) … c’est le prix à payer pour avoir la paix des ménages. 

Maman et Bébé te disent merci 

Chers Pères ou futurs Papas, sachez que c’est à vous que reviendra la difficile tâche de gérer les demandes de visites et de réguler le flux des visiteurs dans les jours qui suivront la naissance. 
Pour ne pas te trouver au dépourvu le jour J, je vous conseille de discuter de ce sujet avec votre compagne afin de fixer des règles en amont. Ne pas hésiter également à faire passer le message autour de vous au plus tôt (à partir du 6è ou du 7ème, c’est pas mal). 
Car n’oubliez pas, ces premiers jours sont essentiels pour apprendre à vivre ensemble (à trois, quatre ou cinq, peut importe) et ce serait dommage qu’ils soient gâchés par de nombreuses visites. 

Et vous ? Comment cela s’est passé après la naissance ? Avez-vous senti le besoin de limiter les visites ? Racontez-moi vos expériences dans les commentaires.

Related Articles

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire